LEGENDE POKEMON: UNYS L\'UNIVERS DE BLANC ET NOIR 1 ET 2

LEGENDE POKEMON: UNYS L\'UNIVERS DE BLANC ET NOIR 1 ET 2

610 611 612 Incisache, Coupenotte et Tranchodon: basilic à plumes ,paréiasaures, Zonure et Destoroyah

La crète de Coupenotte  et Incisache  fait penser a un  hadrosauridé, ou « dinosaures à becs de canards »,famille de dinosaures très commune en Amérique du Nord, en Asie et en Europe au Crétacé supérieur ou a un Corytophanidae. Peut être même sur le basilic à plumes (Basiliscus plumifrons)ou lézard Jésus-Christ qui est une espèce de lézards de la famille des corytophanidés qui se rencontre en Amérique latine où il vit près des points d'eau.

 https://static.blog4ever.com/2013/08/747514/611-Fraxure-Incisache.jpg

 

les défenses de Incisache, Coupenotte  et Tranchodon semblent inspirées du Scutosaurus qui fait partie des grands paréiasaures. Ce sont des parareptiles au corps massif et particulièrement bien armé. Ce « lézard à bouclier » possédait un arsenal assez impressionnant pour se défendre des prédateurs. Son dos était hérissé de pointes coniques. De grandes excroissances en forme de plaques situées au niveau des joues lui protégeaient le cou. Enfin, une corne assez courte ornait le bout de son nez.

 

https://static.blog4ever.com/2013/08/747514/612-Haxorus-Tranchodon.jpg

 Les écailles Or, et la carapace pleine d'écaille de Tranchodon fait référence au Zonure, ou Cordyle cataphracte (Cordylus cataphractus), également appelé lézard d'Armardille est une espèce de reptile de l'ordre des squamates. Il est endémique des régions désertiques du sud de l'Afrique, où il vit dans les déserts rocheux et se nourrit de gros insectes.

 

tout comme tyranicif était basé sur Godzilla, Tranchodon   est basé sur son ennemis, une autre figure mythique des monstres japonais: Tranchodon  le puissant Destoroyah

 

Kaijū (怪獣, Kaijū? lit. « bête étrange » ou « bête mystérieuse ») est un terme japonais pour désigner des créatures étranges, particulièrement des monstres géants des films japonais appelés kaijū eiga. La notion japonaise de monstre est différente de celle des Occidentaux, un kaijū est plutôt vu comme une force de la nature devant laquelle l'homme est impuissant et non pas une force du mal.

Le kaijū eiga (怪獣映画, kaijū eiga lit. « cinéma des monstres ») est un genre de film japonais qui emploie des maquettes de villes en carton et des acteurs costumés en grands monstres de latex. Les premiers kaijū eiga furent réalisés dans les années 1950, dans le contexte d'un Japon post-Hiroshima – ces premiers films mettaient souvent en scène le pouvoir de destruction massive figuré par des kaijū qui détruisaient les cités –, et certains films de ce genre sont encore réalisés de nos jours. La plus connue de ces créatures cinématographiques est Godzilla (ゴジラ), mais Gamera (ガメラ), Mothra (モスラ), Rodan, Guidorah, Ebirah, Yonggary et même King Kong sont d'autres kaijū célèbres. Ishirō Honda, auteur des premiers Godzilla, fut un des plus prolifiques et célèbres réalisateurs de kaijū eiga

 



02/09/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour